Dragon Ball Z Kakarot – Un RPG fan service

J’ai reçu, il y a deux semaines, Dragon Ball Z Kakarot. Le virus de la grippe ayant eu raison de moi je vous propose une présentation du jeu avec un peu de retard. Comme son nom l’indique Dragon Ball Z  Kakarot est un jeu dans l’univers de l’animé / manga Dragon Ball Z. Sa particularité est surtout d’être un RPG solo en monde ouvert ce qui est une première pour la licence. A noter qu’il a été développé par CyberConnect2 reconnu entre autre pour ses excellentes adaptations de Naruto.

Toute l’histoire DBZ dans un seul jeu

L’histoire de “Dragon Ball Z Kakarot” reprend tout Dragon Ball Z, c’est à dire de l’arc des Saiyens à celui de Buu. Cerise sur le gâteau les doublages officiels et une grande partie des musiques originales sont aussi présentes. Tous les moments clés ont été retranscrits avec par moment des cinématiques de toute beauté. Le jeu s’adresse clairement aux amoureux de la série !

Des combats fidèles

Le coeur de gameplay se base sur des combats ultra dynamiques avec une caméra arrière façon Dragon Ball Z Tenkaichi. La vitesse et la nervosité des affrontements de la série sont parfaitement retranscrit dans les jeu. Attention, la difficulté est aussi au rendez-vous avec des adversaires sac à PV. On ressent bien le côté déséquilibré des duels de la série avec des méchants qui semblent toujours incroyablement plus forts que nos héros. Avec un peu de skill et l’étude des patterns on finit quand même par s’en sortir. Les combats sont clairement un des gros points positifs du jeu. Ci-dessous une vidéo maison sur PS4 Pro.

Un RPG générique

Parlons maintenant de ce qui fâche. Tout le game design de Dragon Ball Z Kakarot est un RPG générique et old school. Le monde ouvert est relativement vide et rempli de quêtes annexes peu intéressantes. On peut prendre l’exemple des orbes de couleur à récupérer au sol et dans le ciel qui permettent de faire évoluer vos personnages. Çà casse un peu l’immersion visuelle malgré une excellente représentation du monde Dragon Ball Z. La majorité des activités et mécaniques annexes (cuisine, pêche, …) sont peu intéressantes. Heureusement elles sont pour la plupart facultatives et vous pouvez directement enchaîner les affrontements. L’histoire étant dense il faut quand même compter environ 30h en ligne droite et plus du double si vous êtes un complétiste masochiste.

Une ode à la série

Visuellement Dragon Ball Z Kakarot oscille entre le moyen et l’excellent. Les affrontements sont magnifiques et l’univers de Dragon Ball Z est parfaitement retranscrit. On se surprend à voler sans objectif si ce n’est prendre du plaisir à parcourir le monde de la série qui a bercé notre enfance. Les cinématiques clés sont excellentes tandis que celles permettant de lancer les missions annexes sont un peu trop simplistes et peu vivantes.

Au niveau sonore Dragon Ball Z Kakarot est une ode aux amoureux de la série. Les principaux thèmes musicaux de la série sont présents ce qui est très rare dans les adaptations vidéo-ludiques. De même les doublages japonais et US sont ceux officiels de la série (version Dragon Ball Super). Je vous conseille vivement de jouer en japonais sous titré français.

Le jeu du cœur pour les fans de DBZ

Dragon Ball Z Kakarot n’est pas un grand RPG, loin de là, par contre c’est un jeu fan service qui rendra heureux tous les amoureux de la série. C’est un jeu “plaisir coupable” qui saura vous combler si votre enfance a été bercée par Dragon Ball Z. Dragon Ball Z Kakarot est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

Laisser un commentaire