Ghost Of Tsushima Director’s Cut – La version ultime ?

Ghost Of Tsushima est une nouvelle licence first party AAA exclusive à Sony et développée par le studio américain Sucker Punch (inFamous, Sly, …). Elle a connu un grand succès lors de sa sortie en 2020 sur PS4. Le studio nous propose désormais une version director’s cut avec des améliorations graphiques et techniques pour les possesseurs de PS5 et du nouveau contenu sur les deux dernières générations de consoles de Sony.

Lettre d’amour à Akira Kurosawa

L’histoire de Ghost Of Tsushima se passe au Japon féodal durant l’époque de Kamakura. On y incarne Jin Sakai, un samuraï de l’île de Tsushima qui doit faire fasse à l’envahissement par les mongoles. La situation l’oblige à mettre de côté son honneur en prenant la voie du fantôme. Il va alors chercher à sauver son oncle qui a été emprisonné et à monter une armée afin de repousser l’ennemi. La narration est très présente et elle s’inspire clairement des vieux films de samuraï et plus particulièrement ceux d’Akira Kurosawa. D’ailleurs l’hommage va jusqu’à proposer un mode à son nom qui passe le jeu en noir et blanc avec le son retravaillé en mono d’époque. Je vous conseille de l’essayer, il donne un style très original.

Une nouvelle île pour une introspection

Cette version director’s cut de Ghost Of Tsushima propose un nouveau pan de l’histoire. Jin Sakai va devoir se rendre sur l’ile d’Iki où son père avait perdu la vie. Cette dernière serait en danger face à un clan Mangole de l’aigle. Malgré sens intentions Jin n’est pas forcément le bienvenu sur cette île contrôlée par des pirates qui ont une réelle aversion pour les samuraïs.

Cette partie est accessible dès l’acte 2 et son histoire est suffisamment bien pensée pour s’intégrer parfaitement même si vous avez déjà fini l’aventure principale. Elle est beaucoup plus axée sur l’introspection de Jin qui doit faire face à son sentiment de culpabilité du fait qu’il ait fuit lorsque son père s’est fait tuer. Il va d’ailleurs être amené à devoir prendre une drogue qui va donner lieux à des hallucinations un peu à la façon d’un Far Cry. Comptez pas loin de dix heures pour faire le tour de ce contenu additionnel.

Un open world à mi chemin entre Assassin’s Creed et Zelda BOTW

Côté gameplay, Ghost Of Tsushima propose un savant mélange entre les anciens Assassin’s Creed pour l’action / les combats et Zelda Breath Of The Wild pour son Open World organique. L’interface est la plus minimaliste possible. On n’a même pas de mini map ou de boussoles, elles sont remplacées par le vent qui prendra la direction de l’objectif que vous avez fixé. L’exploration se fait principalement par l’observation. Votre personnage est particulièrement agile, il peut se faufiler et grimper très facilement un peu à la façon d’Assassin’s Creed.

Du côté des combats il existe plusieurs phases :

  • L’infiltration qui vous permet d’assassiner discrètement vos adversaires.
  • Les affrontements qui s’inspirent des derniers jeux Batman. On a une attaque normale et une attaque forte pour casser la garde, une parade, un contre et une esquive. On peut aussi changer de posture d’attaque dans un système façon pierre feuille ciseaux. Chaque type d’adversaire est plus vulnérable ou résistant à l’une d’entre elles. Il existe aussi des équipements afin de vous aider (kunaï, bombes à fumée, arc, …). Le tout fonctionne parfaitement mais la gestion des combats contre plusieurs ennemis vous demandera un peu d’adaptation. Une fois maîtrisée vous allez prendre beaucoup de plaisir à découper vos adversaires.
  • Des duels en un coup qui fonctionnent avec une sorte de QTE. On reste appuyé sur triangle et on lâche le bouton au bon moment afin de dégainer son sabre et trancher son opposant.

Les quêtes secondaires sont quant à elles assez nombreuses. Elles sont totalement facultatives mais certaines ont un vrai intérêt que ça soit par leur histoire ou par la récompense qui est au bout. C’est elles qui vous permettront de personnaliser l’apparence et les compétences votre personnage en récupérant des techniques secrètes ou encore des armures spéciales que vous pourrez améliorer.

Ghost Of Tsushima Director’s Cut ajoute de son côté quelques éléments de gameplay :

  • Il y a désormais un lock très précieux permettant de rester focalisé sur l’adversaire de votre choix.
  • Une nouvelle superbe armure à débloquer via la quête de la légende de Riku la main noire.
  • Sur PS5 l’utilisation des gâchettes adaptatives pour l’arc ainsi que des retours haptiques pour mieux ressentir les coups, les feuilles ou encore le vent.

Fin d’année dernière, Sucker Punch a ajouté un standalone coopératif en ligne nommé “Legends” très fun à 4 et qui apporte un vrai plus dans la découverte du lore. Il fait bien entendu partie intégrante de Ghost Of Tsushima Director’s Cut.

A noter que ce dernier sera complété du mode “Rivaux” le 3 septembre sur PS4 et PS5.

Des paysages à couper le souffle

Visuellement, Ghost Of Tsushima rendait hommage aux capacités de la PS4 et plus particulièrement de la version Pro. Cela reste le cas sur PS5 malgré la concurrence de titres nouvelle génération. Sa direction artistique est de toute beauté. Mention spéciale aux paysages à couper le souffle et à la richesse des effets de particules (feuilles, papillons, herbes, …). Même les menus sont soignés. A noter qu’il propose un mode photo ultra complet sur lequel vous risquez de passer beaucoup de temps. Il est même possible de faire de petites séquences vidéos avec quelques options de montage (travelling, choix d’une musique, …).

Sur Playstation 5, Ghost Of Tsushima Director’s Cut vous permettra de profiter d’un 60 fps constant et d’une résolution adaptative généralement plus élevée. Surtout vous pouvez dire adieu aux temps de chargement. Les voyages instantanés portent désormais parfaitement leur nom.

Au niveau sonore, Ghost Of Tsushima est toujours aussi formidable. Les musiques sont magnifiques et collent parfaitement à l’ambiance du jeu. Les doublages sont quant à eux d’une grande qualité même en français. Pour l’immersion, je vous conseille quand même de privilégier le japonais sous-titré français. A noter que les développeurs ont profité de la puissance de la Playstation 5 pour améliorer nettement la synchronisation labiale en version japonaise.

Une version ultime pour un grand jeu 

Ghost Of Tsushima concluait parfaitement la vie de la PS4 avec un Open World aussi somptueux que riche. Cette Director’s Cut apporte suffisamment de nouveautés pour ravir les premiers joueurs sur PS4. La version Playstation 5 quant à elle lui permet de passer le cap de la nouvelle génération en grande pompes.
Excellent

Excellent

  • Date de sortie :  20/08/2021
  • Plateforme : PS4, PS5
  • Prix :
    • Version complète : 60 à 80€
    • Pour les possesseurs de la version classique PS4 :
      • Mise à jour PS4 : 20€
      • Mise à jour PS5 : 30€

Laisser un commentaire