Risk of Rain 2 – Déjà un grand jeu multijoueur ?

Risk of Rain 2 est sorti récemment en accès anticipé sur PC. Pour rappel le premier épisode était un rogue-like en 2D au design minimaliste qui a connu un gros succès.

Pour cette suite le studio indépendant Hopoo Games a décidé de passer à la 3D et retravailler la partie technique pour le jeu en ligne. A ce stade les mécaniques sont quant à elles identiques au premier épisode. Il va falloir affronter de hordes ininterrompus de monstres tout seul ou jusqu’à quatre joueurs et trouver un portail qui vous enverra au prochain niveau.  L’activation du portail entraîne l’apparition d’un boss qu’il faudra affronter le temps qu’il soit chargé. L’élimination des monstres vous permet d’emmagasiner de l’argent que vous pouvez dépenser en cours de partie pour débloquer des bonus (armes, compétences, robots, tourelles, …) utilisables tout de suite où qui seront disponibles pour vos prochaines parties. Attention à chaque nouveau niveau vous repartez à zéro pour l’argent, il est donc tentant de traîner le plus possible avant de passer le portail mais cela à une incidence. Plus le temps défile plus la difficulté augmente sans possibilité de retour. L’objectif étant d’aller le plus loin possible il faudra trouver le bon compromis entre le loot / renforcement et la vitesse de progression.

Visuellement Risk of Rain 2 est étonnement très réussi. La 3D lui va bien, on reste sur quelque chose d’assez minimaliste mais avec une vraie identité et de jolis effets. Il faut aussi saluer la technique qui est déjà très au point sachant que le jeu peut affiche un nombre impressionnant d’ennemis en même temps. L’ambiance sonore et les musiques sont aussi très réussies.

Risk of Rain 2 vient à peine de sortir en accès anticipé et il est pourtant déjà excellent. Au vu de son prix (17€) et de son état je ne saurais trop vous le conseiller. Les développeurs ont déjà prévu beaucoup de contenu à venir. Pour l’instant ils se sont focalisés sur l’intégration du contenu du premier épisode dans un univers en 3D.

 

Laisser un commentaire