Streets Of Rage 4 – Nostalgie moderne

Streets Of Rage 4 est un beat them all issu d’une série mythique de la Mega Drive. La trilogie initiale a été réalisée par des studios japonais affiliés à Sega. Ce quatrième épisode est cette fois l’oeuvre des studios indépendants français, DotEmu et Lizardcube. Ils étaient déjà à l’origine de l’excellentissime remake Wonder Boy The Dragon’s Trap.

Un contenu solide pour le genre

Côté contenu Streets Of Rage 4 contient les modes de jeu ci-dessous :

  • “Histoire” qui vous propose d’enchaîner douze stages entre-coupés d’un peu de narration. Il est impératif  de commencer par ce mode pour débloquer le reste du contenu.
  • “Choix du niveau” vous permettant de refaire un stage afin de péter le “high score”.
  • “Arcade” qui vous demandera de finir le jeu d’une traite sans aucun continue.
  • “Combat de boss” qui consiste à ré-affronter les boss du jeu.
  • “Duel” qui correspond à des combats PVP en arène.

Tous les modes sont jouables jusqu’à quatre en local et deux en ligne. On peut y incarner cinq personnages spécifiques à cette version (quatre accessibles directement et un à débloquer au début du mode histoire). A ces derniers s’ajoutent douze autres héros issus de la trilogie initiale et proposés dans leur version d’époque. Ils se débloquent chronologiquement en cumulant les points et donc en enchaînant les parties.

Un gameplay moderne

Concernant le gameplay, Streets Of Rage 4 garde les bases de la série tout en lui apportant une vraie modernité qui en font un jeu de 2020. A noter entre autre :

  • Les enchaînement “classiques” se font avec un bouton et varient selon votre position par rapport à l’adversaire.
  • Les coups spéciaux (au nombre de trois) consomment de la vie que l’on peut récupérer en enchaînant les ennemis tant qu’on n’est pas interrompu.
  • Il est possible de jouer avec les juggles dans les coins de l’écran.
  • On a une “super” attaque et des chopes.
  • Les personnages jouables ont tous leurs propres coups et spécificités avec des forces et faiblesses. Par exemple, Cherry Hunter peut crourir et elle est la plus rapide dans les combos mais c’est aussi la plus fragile.
  • Il faut s’adapter à chaque type d’ennemi. Par exemple, certains vont systématiquement vous contrer si vous attaquez en l’air. On ne peut donc pas bourriner et il faut bien réfléchir à nos mouvements en fonction des différents adversaires présents à l’écran.

Streets Of Rage 4 est certainement le beat them all 2D avec les mécaniques les plus riches. Il y a énormément de subtilités à découvrir en enchaînant les parties. On sent que les développeurs se sont grandement inspirés des jeux de combat en versus afin d’apporter de la variété et de la finesse au gameplay. A noter que la difficulté est au rendez-vous et qu’elle s’adapte au nombre de joueurs. Si vous êtes novice je vous conseille de passer par la case “Facile” pour débuter.

Du très bon pour vos yeux et vos oreilles 

Visuellement Streets Of Rage 4 est une grande réussite et possède une direction artistique avec une vraie personnalité. Les personnages et les décors sont ultra détaillées et l’animation est parfaitement fluide. Les environnements sont variés et proposent un level design avec quelques surprises.

Au niveau sonore, là aussi c’est du haut niveau. Les compostions sont excellentes et ont été réalisées par de nombreux artistes japonais iconiques sous la supervision d’Olivier Derivière (A Plague Tale Innocence, Assassin’s Creed IV Blackflag, …).  A noter qu’il est possible à tout moment de passer la bande son en mode “rétro”.

Un vrai tour de force

Streets Of Rage 4 est une suite par excellence. Cocorico, les frenchies de DotEmu et Lizardcube ont réussi le tour de force de proposer un jeu moderne par son visuel mais aussi par son gameplay tout en gardant l’essence même d’une licence japonaise mythique. C’est clairement le meilleur beat them all 2D de ces dernières années. Il est disponible pour 25€ sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch. A noter qu’on le retrouve aussi dans le Game Pass PC et Xbox.

 

Laisser un commentaire