Titan Souls – Présentation

Titan Souls est un de mes coups de coeur indé. C’est un jeu visuellement proche des anciens Zelda (particulièrement a link to the past) mais avec des mécaniques et un univers inspirés par Shadow Of The Colossus.

On se retrouve seul dans un monde à parcourir afin d’affronter des Titans et de récupérer leurs âmes. On ne rencontre que des boss et entre deux combats il y a de simples phases d’exploration avec de temps en temps une petite énigme pour débloquer un passage.

Titan Souls est très épuré dans son design mais aussi dans son gameplay. Concrètement :

  • Vous n’avez pas de vie. Le moindre dégât vous fera mourir.
  • Vous avez pour arme un arc avec une seule flèche. Vous pouvez rappeler cette flèche avec une sortie de pouvoir de télékinésie mais cela demande de rester sur place pour l’utiliser. Vous pourrez vous servir des décors (du feu par exemple pour enflammer votre flèche) ou même des attaques des Titans pour vous aider à les battre.
  • Vous pouvez effectuer des roulades pour esquiver les attaques.
  • Les titans n’ont pas de vie. Il faut trouver leur point faible et il suffit de le toucher une fois pour gagner. Pour autant il faudra souvent passer par plusieurs phases avant d’accéder au point faible (par exemple faire fondre le bloc de glace qui entoure le coeur du boss).

Le jeu a vraiment une ambiance qui nous emporte. Les combats sont épiques tout en demandant de l’observation et de la réflexion. Titan Souls est aussi porté par une bande originale magnifique, à telle point qu’on peut être tenté de faire traîner un combat pour en profiter assez longtemps. Vous pouvez la découvrir ci-dessous. Elle est disponible via la plateforme bandcamp.

Titan Souls est difficile mais pas injuste. Il demande une certaine persévérance et la victoire est vraiment valorisante, un peu à la façon des Dark Souls.

Vous l’aurez compris, je vous conseille vivement ce petit jeu qui a finalement tout d’un grand. Il est disponible sur PC, PS4 et PS Vita.

Vous trouverez, ci-dessous, une vidéo maison et son trailer.

Laisser un commentaire