Resident Evil Village – Un retour musclé ?

Resident Evil Village est l’épisode 8 de la série canonique de la célèbre franchise de survival horror signée Capcom. Il est disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X / S et PC. Ce test est basé sur la version Playstation 5.

Une narration façon série Z

L’histoire de Resident Evil Village se passe 3 après l’épisode 7. Après une introduction originale, que je vous laisse découvrir, vous incarnerez à nouveau Ethan Winters. Trois ans après avoir sauvé sa femme Mia, il a déménagé avec elle en Europe de l’Est. Alors qu’ils venaient de coucher leur fille, le couple se fait attaquer par un groupe d’intervention. Mia est criblée de balles tandis qu’Ethan et sa fille sont kidnappés. On retrouve un peu plus tard Ethan qui se réveille après un “accident” du camion dans lequel il était enfermé. Ne retrouvant pas sa fille sur le lieu de l’événement il part à sa recherche dans un étrange village qui se trouve à côté. Très vite il va devoir faire face à une espèce de loup garou qui va lui arracher deux doigts. Ce n’est que le début des galères pour notre héros… Cet épisode 8 vous réserve de nombreuses surprises et va même fortement piocher du côté du fantastique. Ne cherchez pas trop la cohérence, ici l’inspiration est clairement du côté des films de série Z avec des événements “WTF”. Il y a aussi un petit côté Die Hard avec un personnage principal qui va prendre cher tout le long de l’aventure.

Un gameplay plus action

Côté gameplay, Resident Evil Village reprend exactement les mêmes mécaniques que l’épisode 7. On dirige donc Ethan en vue à la première personne qui va devoir faire face à des monstres et résoudre quelques énigmes rudimentaires. La gestion des munitions, le craft des soins et l’amélioration des armes sont toujours des mécaniques importantes. Vous serez perpetuellement sur le fil de vous retrouver à sec alors que vous faîtes face à des ennemis terrifiants.

Attention par contre, la communication de Capcom a été très axée sur le château de la charismatique Lady Dimitrescu avec une ambiance oppressante. En réalité cela ne concerne que le premièr cinquième du jeu. La suite s’approche beaucoup plus d’un Resident Evil 4 avec beaucoup d’action et une peur principalement provoquée par le nombre d’ennemis au lieu des environnements. C’est certainement la principale différence par rapport à l’épisode précédent qui lui restait tout du long sur une approche plus angoissante inspirée de l’épisode 1. De même les combats de boss sont moins stratégiques même s’ils restent un gros point fort du jeu. Comptez environ 12h pour voir le bout de l’aventure.

Un moteur qui fait des miracles

Visuellement, Resident Evil Village est souvent assez époustouflant. Les environnements intérieurs sont particulièrement détaillés et la modélisation des personnages est toujours aussi excellente. Le moteur maison “Re Engine” fait des miracles. Je vous conseille d’ailleurs de jouer avec le ray tracing (disponible sur PS5, Xbox Séries X et PC) qui améliore les éclairages et le rendu des différentes surfaces. Vous serez alors capé à 30fps constant sur les consoles de nouvelle génération ce qui n’est pas un souci pour ce type de jeu. Si par contre vous êtes plutôt team “fluidité”, sa désactivation vous fera profiter d’un 60fps sans faille sur Playstation 5 et (certainement) Xbox Series X.

L’ambiance sonore est aussi une très grande réussite. Les bruitages et les musiques sauront vous glacer le sang. A noter que le jeu propose une VF d’excellente facture.

Une valeur sûre

Resident Evil Village est un épisode réussi. Même si personnellement je préfère l’approche moins action de l’épisode 7, il reste une valeur sûre en ce premier semestre assez famélique en gros jeux. C’est aussi une très belle vitrine technique pour les consoles de nouvelle génération.
Bon

Bon

  • Date de sortie : 07/05/2021
  • Plateforme : PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X / S et PC
  • Prix : 70€ (en promotion à 46€)

Laisser un commentaire