The Walking Dead Saints & Sinners – La VR aux tripes

The Walking Dead Saints & Sinners est un survival horror en VR sur PC. Il est compatible avec la majorité des casques du marché (Oculus Rift et Quest avec link, HTC Vive, Valve Index, Windows Mixed Reality).

La franchise “The Walking Dead” est surtout connue dans le monde des jeux vidéo pour la série narrative réalisée par Telltale Games. The Walking Dead Saints & Sinners est un jeu totalement à part mais qui s’inspire un peu de l’univers du comics.

Sauve qui peu…

L’histoire se passe à la Nouvelle-Orléans suite à un énorme ouragan qui a ravagé l’état. Le gouvernement décide d’envoyer des secours mais une infection a transformé en zombis une grande partie de la population. On débute le jeu en choisissant d’incarner un homme ou une femme. Ensuite on va avoir une conversation radio avec un survivant qui va nous apprendre l’existence d’un bunker rempli de ressources. Votre objectif premier est d’atteindre ce repère. La narration est réussie avec pas mal de clins d’œils aux fans du comics. Mention spéciale au final qui est très prenant et qui dépendra de vos choix.

La survie au cœur du gameplay

Le gameplay est quant à lui principalement basé sur de l’action / infiltration à la première personne, de l’exploration et du crafting. Les missions consistent à visiter en journée différentes zones tout en récupérant des objets et des vivres avant de revenir au hub central représenté par un bus. Ce dernier permet de faire du crafting (fabrication de nourriture, d’armes, de soins et d’équipements et améliorations de vos statistiques). Il y a aussi tout un aspect survie basé sur la bonne gestion de l’endurance, de la faim et de la vie. Chaque action consomme votre endurance. Pour en récupérer il faut rester immobile. L’endurance joue aussi sur votre faim ce qui va vous forcer à manger des denrées avariées qui vont diminuer votre barre de vie. Les débuts sont assez difficiles et demandent beaucoup de vigilance. Cela s’atténue à force de faire progresser les statistiques de votre héro.

Côté action, il faut aussi bien gérer les armes qui sont périssables. Vous allez devoir régulièrement en ramasser et en crafter de nouvelles. Si vous êtes bien équipé vous pouvez tenter d’attaquer directement des petits groupes de zombis. Par contre il y a aussi de nombreuses hordes de zombis qui vont vous demander une approche “infiltration”. Pour se faire vous avez entre autre la possibilité de vous couvrir des tripes d’un zombi afin de ne plus être détectable. Malheureusement cela ne fonctionne pas sur les ennemis “humains” sur lesquels l’infiltration est bien plus hasardeuse. Il faut dans ce cas plutôt chercher le chemin le plus sûr en tâtonnant le plus souvent.

Les moments de tensions sont légions dans The Walking Dead Saints & Sinners d’autant plus que la mort est réellement punitive. En effet vous y laisserez tout votre loot et il faudra aller le récupérer à l’endroit de votre cadavre. Si jamais vous mourrez à nouveau avant d’y arriver vous aurez alors définitivement tout perdu.

La VR à son meilleur

Côté VR, The Walking Dead Saints & Sinners est très soigné. Votre personnage possède plusieurs points d’attaches pour vos armes et objets. Les mouvements pour récupérer son équipement et donner des coups sont ultra réalistes. Par exemple, si vous enfoncez un couteau dans le crâne d’un zombi il faudra faire un mouvement pour le retirer tout en appuyant sur sa tête. Cela donne lieu à des séquences d’action jouissives !

Techniquement The Walking Dead Saints & Sinners s’en sort aussi très bien. Visuellement le jeu est très propre et surtout très gore. Au niveau de des effets de la VR on ressent ni motion sickness ni fatigue (en tout cas avec un Oculus Rift S). Par contre à noter que pour l’instant le jeu est uniquement en VO (anglais), la VF devrait arriver en février.

Un jeu VR viscéral

The Walking Dead Saints & Sinners est un survival horror viscéral qui se sert parfaitement de la VR afin d’immerger totalement le joueur. L’horreur y est très bien retranscrite donc âmes sensibles s’abstenir. A noter qu’il profite aussi d’une durée de vie très honnête pour un jeu VR (une bonne dizaine d’heures).

Laisser un commentaire