Dead Cells – Présentation

On vous avait fait il y a quelques mois un aperçu de Dead Cells qui était en accès anticipé. Cette fois il est sorti en 1.0 et voilà nos impressions à jour avec un peu de retard (nous avons reçu une clé que très récemment).

Pour rappel Dead Cells est un rogue lite inspiré par Dark Souls et Castlevania, développé par le studio français Motion-Twin. On y incarne une matière visqueuse qui prend possession d’un corps mort. Le but du jeu est d’aller le plus loin possible sans mourir et de débloquer des armes et capacités grâce à des cellules qu’on récupère à chaque run. Attention la mort implique de recommencer du début en prenant un nouveau corps et de perdre toutes les cellules qu’on n’a pas utilisées. Il faudra bien les dépenser à chaque fin de niveau. Plus on joue plus on va avoir la possibilité de récupérer des pouvoirs et des armes puissantes et donc aller plus loin. Il faut aussi amasser de l’or qui sert à débloquer certaines portes et à acheter des objets chez des marchands. Vous en récupérez une partie après chaque mort.

Au niveau gameplay, Dead Cells mélange action et plateforme. Le personnage est très maniable. Il peut sauter (avec double saut), faire une roulade, utiliser deux armes et deux capacités. On a aussi une fiole de vie qu’il faut recharger à chaque fin de donjon. Les armes et capacités peuvent aussi avoir des capacités passives (par exemple récupéré des PV de vie à chaque mort d’ennemi). Attention la difficulté est au rendez-vous, particulièrement au niveau des boss. Il faudra accepter de mourir souvent et de recommencer de zéro. Le principe du jeu peut paraître répétitif mais le plaisir de contrôler notre personnage, les capacités et armes à débloquer (qui peuvent totalement renouveler le gameplay) et cette envie d’aller toujours plus loin va vous pousser à relancer incessamment une partie de plus. De même l’architecture des niveaux est générée aléatoirement mais avec, pour chacun, un environnement et un bestiaire spécifique. L’ordre des niveaux change aussi à chaque partie sauf pour le premier mais on peut le boucler en 2min. Il y a aussi des secrets à découvrir par soit même, un peu à la façon d’un Dark Souls, le jeu vous laisse comprendre ses subtilités sans vous donner d’indication.

Visuellement Dead Cells est somptueux. Le style graphique est du pixel art de toute beauté. Au niveau sonore, c’est du même acabit, la musique est excellente et les bruitages sont au top.

Dead Cells est une vraie claque pour tout fan de rogue lite et/ou Metroidvania. Vous trouverez, ci-dessous, une vidéo maison avec des extraits de nos premières parties sur PC ainsi que le trailer officiel du jeu.

Dead Cells est disponible sur PC, PS4, Xbox One, Switch. Sur cette dernière la version est très propre, il y a très peu de compromis si ce n’est des temps de chargement un peu plus long et on vous suggère de privilégier la manette pro.

Laisser un commentaire