Dying Light 2 Stay Human – Techland dans la cour des grands ?

Dying Light 2 Stay Human est le nouveau survival horror en monde ouvert développé par le studio polonais Techland.  Après un premier épisode réussi l’attente était forte pour ce nouvel opus. Il est désormais disponible sur PC, Xbox One, Xbox Series X / S, PS4, PS5 et Nintendo Switch (en streaming). Ce test est basé sur la version PC.

Un narration façon RPG

Côté histoire, Dying Light 2 Stay Human se situe de nombreuses années après le premier épisode. Vous incarnez Aiden, un pèlerin à la recherche de sa sœur. Ils ont été séparés enfants lors de l’incendie de l’hôpital dans lequel ils subissaient une expérience. Cette dernière a rendu Aiden plus fort et plus résistant ce qui lui permet de survivre dans les zones dangereuses. L’aventure se déroule dans la ville de Villedor, une cité coupée du reste du monde dont les habitants sont atteint d’un virus qui peut les transformer en zombie. Ce second opus reprend les bases du premier épisode mais avec une ambition narrative bien plus importante. Techland a voulu donner un tournant RPG à sa franchise avec de nombreux dialogues à choix dont certains ont des conséquences. On sent clairement que le studio a eu envi de concurrencer leurs compatriotes de chez CD Project (The Witcher, Cyberpunk 2077). Par moment le jeu s’approche de la maestria d’un The Witcher 3 mais sans égaler sa constance.

Un gameplay plus riche

Concernant le gameplay, Dying Light 2 Stay Human reprend la formule du premier épisode en mélangeant dans un monde ouvert à la première personne :

  • Du parkour à la façon d’un Mirror’s Edge. Vous allez devoir éviter des hordes de monstre et pour se faire vos capacités de grimpette et de saut seront primordiales. Cette partie est grandement améliorée dans ce second épisode. Une fois que vous aurez débloqué certaines compétences vous déplacer deviendra vraiment grisant.
  • Quand la fuite n’est pas possible, des combats frénétiques à base d’esquive et de coups violents. Cette fois il n’y aura pas d’armes à feu, même à mi parcours. La plupart des combats se font au corps à corps avec des armes de main. Vos ennemis seront des humains d’une milice liée à la sœur d’Aiden et surtout toutes sortes de zombies. Afin de vous aider vous aurez la possibilité de récupérer et crafter toutes sortes d’armes plus ou moins résistantes et efficaces.

Le jeu reprend aussi le principe du cycle jour/nuit de son ainé. La nuit les zombies sont bien plus nombreux et dangereux. La moindre erreur peut vous être fatale. Vous vous en doutez bien certaines missions ne seront possibles que dans les conditions les plus désavantageuses.

En plus de sa structure narrative inspirée des RPG, Techland a aussi ajouté des éléments de gameplay propre à ces derniers comme un arbre de compétence et de l’expérience. Tous ces aspects jeux de rôle rendent l’expérience bien plus riche. Par contre la mise en place de l’Open World avec ses tours radios ou encore ses points d’intérêts pour tout et n’importe quoi est un peu datée. On a vraiment l’impression de jouer à un monde ouvert façon Ubisoft foisonnant d’indicateurs alors que depuis Zelda Breath Of The Wild a redéfini les standards du genre. A noter qu’il est possible de jouer en coopération en ligne à 4 ce qui est un vrai plus.

Techniquement et artistiquement au poil 

Techniquement et artistiquement Dying Light 2 Stay Human est une franche réussite sur PC. Il y a peu de bugs et les graphismes sont par moment assez impressionnants. Certains paysages sont magnifiques et la modélisation des zombies est horrifique à souhait L’optimisation est quant à elle plutôt bonne mais attention il vous faudra quand même une très grosse machine si vous souhaitez faire tourner le jeu dans les meilleures conditions (Ray tracing, 4k, 60fps) même en activant le DLSS et ou le FSR.

Côté ambiance sonore le doublage français est assez inégal par contre la bande son signée par l’excellent Olivier Derivière (A Plage Tale Innocence, Greedfall, Street Of Rage 4, …) est tout simplement superbe. Comme à son habitude il propose des musiques adaptatives. Cela signifie qu’en fonction de la tension dans une phase de gameplay un même morceau va évoluer. Il pourra par exemple se voir ajouter ou retirer des instruments à la volée. C’est un énorme plus pour l’ambiance du jeu.

Une formule très efficace dans un Open World (trop) classique 

Avec Dying Light 2 Stay Human, Techland a eu l’ambition d’entrer dans le cercle des grands studios. On peut dire qu’ils s’y sont parvenus en enrichissant grandement la narration et le gameplay de ce second épisode. On regrettera par contre sa vision trop classique d’un Open World.
Bon

Bon

  • Date de sortie :  04/02/2022
  • Plateforme : PC, Xbox One, Xbox Series X / S, PS4, PS5, Nintendo Switch
  • Prix : 55€ (acheter)

 

Laisser un commentaire