God Of War Ragnarok – Au-delà des attentes ?

God Of War Ragnarok est le nouvel opus de la célèbre franchise de jeux d’action aventure signée Santa Monica. Il est disponible sur Playstation 4 et 5. Ce test est basé sur la version Playstation 5.

La narration au centre du jeu

L’histoire de God Of War Ragnarok se passe quelques années après les aventures de l’épisode précédent. Vous retrouverez Kratos, le dieu de la guerre, et son fils Atreus qui a bien grandi. Ce dernier continue à se poser des questions sur son rôle dans la prophétie qui annonce la fin du monde. Avec son père ils vont parcourir les royaumes de Valhalla afin de trouver des réponses. On ne vous en dira pas plus pour ne pas vous spoiler mais sachez que l’histoire propose son lot de surprises. De même un soin tout particulier a été apporté sur le développement des différents personnages.

La narration est vraiment la grosse évolution de ce God Of War Ragnarok. On sent que les développeurs ont voulu passer un cap sur cet aspect. L’écriture est d’une finesse rare dans un jeu vidéo. La relation entre le père et et le fils et l’évolution de notre adolescent sont très bien retranscrites. De même le studio a mis un point d’honneur à scénariser les quêtes annexes qui s’imbriquent désormais parfaitement à l’histoire principale. Santa Monica réussit l’exploit de se hisser à la hauteur de studios tel que CD Projet (The Witcher) ou encore Naughty Dog (Last Of Us) sur la narration et la mise en scène.

Un gameplay toujours aussi jouissif

Coté gameplay, God Of War Ragnarok reprend l’excellente formule de l’épisode précédent en la peaufinant. On retrouve la caméra à l’épaule type TPS et tous les aspects lite RPG (loot, craft, arbres de compétences, énigmes, …) dans un monde semi ouvert avec des combats intenses type Beat Them All 3D.

Ces derniers sont toujours aussi nerveux et au final plus tactiques qu’il n’y parait. Vous commencerez en jouant Kratos qui aura à sa disposition les Lames du Chaos (sorte de chaînes enflammées) et la hache Leviathan (hache de glace au corps à corps et à lancer). Par la suite d’autres armes seront disponibles, mais on vous laisse la surprise de ces dernières. Côté défense il vous faudra utiliser l’esquive et le bouclier pour encaisser les coups et surtout réaliser des contres si vous le déclenchez au bon moment. De plus vos armes et votre bouclier peuvent accueillir des sortes de runes qui vont leur apporter des capacités particulières. Le jeu sait vous mettre à l’épreuve et il vous faudra bien gérer l’évolution de votre personnage et de son équipement si vous espérez ne pas trop souffrir. Les affrontements contre les boss sont toujours aussi exigeants et grandioses. Comme pour les Valkyries du précédent opus, les plus difficiles sont optionnels et mettrons vos nerfs à rude épreuve.

Le jeu propose aussi de nombreuses phases d’énigmes le plus souvent à résoudre à l’aide des capacités de vos armes. Ces dernières sont par contre assez simples ou tout du moins le jeu saura vous donner rapidement les indices suffisants.

L’ensemble est toujours aussi redoutable et jouissif. Comptez à minima 25-30 heures pour le contenu principal et plus du double si vous êtes complétiste. A noter que le jeu propose de nombreuses options d’accessibilités. On vous conseillera d’ailleurs d’activer la récupération automatique des objets et la possibilité de cacher / afficher l’interface via un swipe sur le touchpad.

Une technique imparable

Visuellement God Of War Ragnarok est bien la claque tant attendue. Sur PS5 les environnements sont somptueux et ils fourmillent de détails (le village des nains comme première baffe…). De même la modélisation et les animations des personnages sont de très haut niveau. On est clairement en face de ce qui se fait de mieux toute plateforme confondue.

Non content de nous en mettre plein les yeux, le jeu se permet en plus d’être techniquement imparable avec une fluidité à toute épreuve. Vous aurez la possibilité de choisir deux modes graphiques mais, la différence visuel étant très peu perceptible, on vous conseillera vivement de choisir le mode performance qui garantit du 60 fps constant et plus si vous activez l’option  High Frame Rate et que votre téléviseur est compatible HDMI 2.1 120hz et VRR (Variable refresh rate). Sur un jeu qui propose de l’action frénétique c’est un vrai plus !

Au niveau de l’ambiance sonore là aussi on est sur un très grand jeu. Les compositions musicale et le doublage (qu’il soit anglais ou français) sont dignes des plus grandes productions hollywoodiennes.

Une masterpiece vidéoludique

Avec God Of War Ragnarok, Santa Monica fait passer un cap à sa grande franchise. En plus d’un gameplay et d’une réalisation toujours aussi spectaculaires, il ont su apporter un soin tout particulier à la narration. Ce nouvel opus est une masterpiece vidéoludique au même titre qu’un The Witcher 3 ou qu’un The Last Of Us Part 2.
Excellent

Excellent

  • Plateformes : PS4 et PS5
  • Date de sortie : 09/11/2022
  • Prix : 60-80€ (acheter)

Laisser un commentaire