Getsufumaden Undying Moon – Le Dead Cells japonais ?

Getsufumaden Undying Moon est un rogue lite 2D co-développé par le studio indépendant Guru Guru et Konami. Il est disponible sur PC et Nintendo Switch. Ce test est basé sur la version PC.

Un rogue lite dans le folklore japonais

Le lore de Getsufumaden Undying Moon est en fait repris de Getsufumaden, une vieille licence de Konami sortie sur NES en 1987. Vous y incarnez un gardien du monde vivant issu du clan Getsu dans un univers inspiré par le folklore japonais et teinté de dark fantasy à la Berserk. Vous allez devoir affronter de terribles Yokai dans les profondeurs des enfers afin de conjurer une malédiction qui doit provoquer un cataclysme. La narration est surtout là pour contextualiser le gameplay sans plus d’ambition.

Comme un air de Dead Cells ?

Côté gameplay, Getsufumaden Undying Moon a presque tout repris de Dead Cells. Les niveaux sont générés procéduralement selon des environnements prédéfinis. Votre personnage possède deux armes principales (sabre, double sabre, gourdin, …) avec coup faible et coup fort / spécial, deux accessoires (kunai, shuriken, arc, …) et une roulade. A chaque run vous allez pouvoir :

  • Débloquer, via un système de schémas, d’autres armes et accessoires qui pourront ensuite apparaître lors de vos prochaines parties.
  • Augmenter les caractéristiques de votre personnage (santé, vitesse, …) et des armes / accessoires en échange de ressources que vous aurez récoltées.

Bien entendu comme dans tout rogue lite, à chaque mort vous allez recommencer du début mais sans perdre ce qui a été débloqué.

On sent aussi une forte inspiration du côté de chez Dead Celles dans la gestion des combats. Forcément en prenant un tel modèle, Undying Moon s’est assuré une formule efficace. Par contre, il est moins percutant dans la maniabilité du personnage. Le feeling est assez flottant et l’action n’est pas toujours très lisible ce qui donne un challenge qui peut être un peu frustrant,  surtout contre les boss. A noter que le jeu propose deux niveaux de difficulté, « apprenti » pour les débutants et « roturier » pour les joueurs plus aguerris. Il sera aussi possible de débloquer d’autres niveaux en finissant le jeu.

Un direction artistique accrocheuse

Visuellement, Getsufumaden Undying Moon propose un cell-shading de très grande qualité avec une direction artistique accrocheuse. Le folklore japonais est parfaitement représenté avec une mention spéciale pour le chara design des Yokai. On regrettera par contre un trop plein d’effets qui peut par moment nuire à l’action.

L’ambiance sonore n’est pas en reste avec de superbes musiques.

Un rogue lite efficace

Getsufumaden Undying Moon est un rogue lite efficace mais qui n’égale pas l’excellence de son modèle « Dead Cells ». Il se distingue par contre par un univers accrocheur qui devrait plaire aux fans de culture japonaise.
Bon

Bon

  • Date de sortie :  17/02/2022
  • Plateforme : PC, Nintendo Switch
  • Prix : 25€

Laisser un commentaire