Resident Evil 3 Remake – Massacre de morts-vivants

Après le succès, l’an dernier, du remake de Resident Evil 2 Capcom a décidé de renouveler l’expérience avec Resident Evil 3. Pour rappel la série “Resident Evil” est une franchise majeure du Survival Horror dont les trois premiers épisodes sont sortis sur Playstation première du nom.

Une narration avec un rythme plus soutenu

Dans Resident Evil 3 on incarne, par alternance, Jill Valentine (héroïne du premier épisode) et Carlos Oliveira (membre des forces de contre-mesure d’Umbrella Corps). Les deux comparses s’allient afin d’essayer de sauver les quelques rescapés d’une pandémie qui a transformé en zombi une grande partie de la population de la ville de Raccoon City. Le pitch de départ peut sembler assez simple mais il est twisté par le fait que Jill est traquée par Nemesis, un mutant surpuissant qui est une création de l’employeur de Carlos. A noter que pour ce remake Capcom a effectué quelques retouches par rapport à l’histoire d’origine afin de proposer un rythme plus soutenu.

Emphase sur l’action

Côté gameplay ce remake de Resident Evil 3 reste fidèle à l’oeuvre originale. Comme les deux premiers épisodes il s’agit toujours d’un survival horror teinté d’énigmes. Par contre cet opus marque un nouveau cap en mettant plus en avant l’action par rapport à l’angoisse. Il y a beaucoup plus d’ennemis et surtout de munitions. C’est très efficace surtout que ces phases plus “actions” alternent avec la traque par le Nemesis qui est un supplice pour votre cœur. Tout le reste du gameplay (caméra, maniabilité, …) est calqué sur le remake de l’épisode 2. Cette suite est par contre un peu plus simple et surtout plus courte (comptez environ 7h pour arriver au bout de l’histoire).

Un multijoueur original et addictif 

Cette durée de vie est compensée par la présence d’un mode multijoueur qui est une nouveauté exclusive à ce remake. Il propose des parties asymétriques à quatre contre un. Quatre joueurs incarnent des survivants qui doivent s’échapper d’une sorte d’escape game dans un temps limité. Le cinquième joueur est lui un “maître du jeu”. Il choisit un hôte (il en existe 4) avec des compétences spécifiques qui sont représentées par des cartes issues d’un deck. Ce joueur a ensuite la possibilité d’observer tout ce qui se passe en utilisant les caméras de surveillance, d’interagir avec des éléments (fermer des portes, éteindre des lumières) et enfin d’attaquer directement ses victimes en prenant possession d’un des zombis / mutants. Ce mode est très réussi avec beaucoup de subtilités que je vous laisse découvrir. Pour l’instant on peut juste lui reprocher un léger manque d’équilibrage.

Une technique de haut vol

Techniquement ce remake de Resident Evil 3 est époustouflant. Encore une fois le RE Engine (moteur graphique maison de Capcom) fait des merveilles. Mes impressions sont basées sur la version PC qui est parfaitement optimisée et surtout qui propose des graphismes somptueux. La modélisation des personnages et des décors ainsi que les effets de lumière sont ébouriffants.

Il en va de même pour l’ambiance sonore qui sait parfaitement vous mettre sous tension. Elle a été particulièrement bien retravaillée dans ce remake. Elle apporte une plus grande dose d’angoisse par rapport à la version originale. A noter que le jeu propose aussi un doublage français de très bonne facture.

Un remake qui sublime la recette originale

Ce remake de Resident Evil 3 est une franche réussite. Il garde l’essence même de la version originale tout en la sublimant avec une technique de haut vol et un rythme revu et corrigé. De même il compense parfaitement la durée vie limitée de son solo avec un mode multijoueur orignal et addictif. Resident Evil 3 est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

Laisser un commentaire